Partenariat Drooms et Oodrive

Drooms et Oodrive annoncent la signature d’un partenariat stratégique pour conquérir le marché européen de la donnée sensible

Une offre complémentaire et experte

Oodrive, leader européen de la gestion des données sensibles annonce la signature d’un accord commercial exclusif avec Drooms, leader de datarooms virtuelles en Europe. Ces deux spécialistes de la donnée sensible commercialiseront la solution de leur nouveau partenaire dans leurs pays natifs, la France pour Oodrive et l’Allemagne pour Drooms. Partageant un ADN et des valeurs communes, ils enrichissent ainsi leurs offres respectives avec pour ambition de conquérir de nouvelles parts du marché européen.

Visitez le site web Oodrive

Oodrive and Drooms

Drooms, basée à Francfort, évolue sur le marché des datarooms virtuelles. Cette technologie permet aux entreprises un accès contrôlé à de grandes quantités de documents confidentiels. La qualité reconnue de son offre a permis à Drooms de s’imposer sur son marché en Europe et de gagner la confiance des plus grands groupes comme METRO GROUP, Deloitte, KPMG, Morgan Stanley, PwC, JP Morgan, CBRE et UBS, ainsi que de nombreuses PME.

Oodrive, spécialiste des solutions hautement sécurisées de collaboration et de signature électronique, répond aux plus hautes exigences et certifications françaises comme internationales en matière de traitement des données sensibles. Utilisée dans plus de 90 pays, elle donne déjà satisfaction à plus de 15 000 organisations dont 80 % des sociétés du CAC 40. On retrouve parmi ses clients BNP Paribas, Banque de France, Air Liquide, Axa, DGA, Airbus, Kering, Air France.

La protection des données « Made in Europe »

Au-delà de l’importance accordée à la sécurité de leurs data centers et de leurs solutions respectives de partage : board communication et data room, les deux entreprises européennes sont très alignées sur leurs convictions et leurs valeurs en matière de sécurité et de confidentialité des données. Lesquelles restent des enjeux majeurs pour prévenir notamment des risques de fuite encore très présents en raison des lois américaines « Patriot Act » et « CLOUD Act ». Cet ADN commun est un des déclencheurs principaux de ce partenariat.